Partagez | 
 

 THE SMALL FOLK ★ Faeries.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Mother
of the Small Folk


Date d'inscription : 09/06/2014
Messages : 7


En savoir plus


MessageSujet: THE SMALL FOLK ★ Faeries.   Dim 29 Juin - 8:28



Faeries


Les Faeries sont, ce qu'on appelle plus communément, des fées. Ils englobent toutes les créatures féeriques du folklore que l'on connait et très certainement d'autres dont on n'a encore jamais entendu parler. Pour beaucoup, elles ont éclos, sur Terre, en même temps que la vie, elle-même. D'autres sont nées des flammes sans fumée avec lesquelles Dieu, le tout puissant, aurait sauvé Ava, d'une mort certaine, alors qu'elle attendait l'enfant d'Abel. Comme vous l'aurez compris, il existe autant d'explications chez les faëries que chez nous quant à l'existence de nos espèces.

Les Faeries se considèrent comme les frères des Humains. Pour beaucoup d'entre eux, les aider, et vivre avec eux, est une chose indispensable à leur propre épanouissement. Malgré cela, comme toute forme de magie, ils ont dû se cacher aux yeux de tous, afin d'éviter l'extinction totale de leur race. Ainsi, cachés parmi vous, les Faeries sont là, voyageant entre le plan féerique et la réalité commune, vaquant à leurs occupations, nous aidant parfois, dans nos vies quotidiennes, sans même que l'on s'en rende compte. Pour beaucoup, ils sont considérés comme nos anges-gardiens.

Attention, cependant : Les Faeries sont foncièrement bons. Mais comme de partout, ils ne le sont pas tous ! Certaines histoires que l'on retrouve dans le folklore du vieux continent sont véritables ! Il n'y a pas de fumée sans feu ! Tâchez de garder ça à l'esprit ! Et même s'ils sont de nature joueuse, aimable, et sociable, ils peuvent se montrer particulièrement violents et sanguinaires lorsque la situation l'exige !



I. Espèces.

Les Faeries sont donc des fées. Parmi elles, on inclut toutes les créatures de type humanoïde ayant un physique similaire ou identique à celui des humains. On pourrait ainsi dire que les Vampires et les Lycanthropes en font partie, mais cela serait faux pour la simple et bonne raison, que leur état tient d'une malédiction et non d'un état naturel. Ainsi, les Faeries sont très certainement l'espèce la plus vaste qu'il soit sur Terre.

Cela comprend :

Les Faeries : Ils ont une apparence humaine et sont nés ainsi. Ils ont une beauté particulière, et sont tous portés sur la Bienveillance de la nature. Généralement, ils maîtrisent, en fonction de leur origine géographique et de leur habitat naturel, un élément. Certains maîtrisent le vent, d'autre la lumière, d'autre l'eau (le feu étant généralement maîtrisé par les fées venues d'Orient et d'Afrique). Ceci étant, ils ont tous une affinité particulière avec la nature, qui leur permet de guérir la végétation morte, de la faire prospérer, ou encore de communiquer et dompter les animaux. On dit alors qu'ils régulent les quatre saisons, et on leur en attribue les origines dans de nombreuses légendes. On les appelle : Ondines, Nymphes, Dryades, parfois même Elfes (bien qu'ils n'aient rien de commun avec ceux que l'on retrouve dans certaines histoires aujourd'hui célèbre (Seigneur des Anneaux, par exemple), Djinns, Anges-Gardiens (ces deux derniers sont particulièrement tournés vers la religion), etc.

Les Banshees sont des fées, qui tiennent leur naissance de profonds chagrins d'amour de sorcières, ou de Faeries, principalement. On dit alors qu'elles ne sont plus que l'ombre de ce qu'elles furent, et qu'il n'est plus possible pour elles de faire machine arrière, à moins de retrouver l'amour. Leur apparence est étrange : De longs cheveux blancs, une peau presque translucide, des yeux d'un bleu pâle et terrifiant, vêtues de haillons. Il y en a très peu dans le monde désormais, car elles sont assidument traquées par les sorciers et les chasseurs afin d'éviter qu'elles ne blessent trop de gens. On dit aussi que leurs cheveux peuvent entrer dans la composition de potions, de rituels, etc. (Pas de plan féerique)

Le Petit-Peuple où l'on trouve les Leprechauns, les Farfadets, les petites fées (celles qui possèdent de magnifiques petites ailes, et à qui l'on attribue généralement le ramassage des dents, la tombée de la neige, etc. Ils sont, globalement, inoffensifs, bien que, comme partout, il est plus prudent de rester sur ses gardes, car les histoires que l'on raconte sur eux ne sont pas toujours roses !

Les Korrigans sont des Faeries pour le moins impressionnants. De nature neutre, ils font ce qui leur chantent. Plutôt nocturnes, ils peuvent se montrer d'une extrême générosité, mais sont aussi capables du pire. Ils sont friands de contrats, de pactes qu'ils s'efforcent toujours d'honorer, veillant bien à ce que tout soit respecté dans les deux camps. Dans le cas où le pacte n'est pas honoré, ils sont redoutables, et sont capable des pires vengeances. Loin d'être petit contrairement à ce qu'on en entend dans les légendes, les Korrigans vivent parmi les humains, et généralement, ceux sont de sacrés voleurs et profiteurs. Ils ont des cheveux magnifiques, et leurs yeux luisent d'une jolie couleur rouge tirant vers le marron. Ils ont une haine viscérale pour tout ce qui porte sur la religion. (Pas de plan féerique)

Les Changeling sont des mauvaises fées. Ces derniers sont nuisibles pour les humains, et on dit d'eux qu'ils sont noirs (pas au sens physique du terme). Ils n'hésitent pas à enlever les enfants humains car ils sont tout simplement incapables de se reproduire, malgré leur vie quasi-éternelle. L'enfant enlevé ne deviendra  changeling que si aucun sacrifice - jugé suffisant par ses ravisseurs - n'a pu être fait avant la pleine lune suivant l'enlèvement. Il devient alors impossible de le recupérer. On dit d'eux qu'ils ont pactisé avec le Diable lorsque ce dernier a été déchu du paradis pour l'aider dans sa quête de pervertir la race humaine. (Pas de plan féerique)

Les Incubes et les Succubes sont ce que l'on pourrait appeler de Démons. Ils s'en rapprochent le plus possible, mais le fait de vivre en dehors des enfers leur donnent alors ce statut d'êtres féeriques, bien qu'ils n'aient rien de féeriques. Ils sont des séducteurs nés, d'une beauté incomparable, et doués dans l'art de la manipulation. Ils maîtrisent le feu comme personne (et c'est d'ailleurs à cause d'eux, que le feu est très mal vu chez les fées occidentales), et se nourrissent du plaisir ressenti lors de l'acte sexuel (certains en viennent même à tuer leur victime tant ils les sollicitent afin de se rassasier), mais se cachent parmi les Humains en mangeant normalement. On dit d'eux, qu'avant d'être de telles créatures, c'était des faeries qui auraient été endormis par les paroles malicieuses de Satan. Ils sont mauvais, bien qu'ils existent quelques exceptions. (Pas de plan féerique)

→ D'autres seront probablement rajoutés plus tard. Si  vous vous sentez l'envie de créer une des très nombreuses espèces féeriques dont on ne soupçonne pas l'existence, n'hésitez pas à contacter un administrateur qui soumettra la demande aux autres.
II. Origine.

Pour chaque espèce, une origine. Pourtant, bien que les mythes et les légendes concernant les Faeries soient vastes, leurs origines restent, tout comme celle des autres races, un mystère que la science peine encore à expliquer, bien que tout aille dans ce sens-là. Ainsi, les Faeries, tout comme les Humains, les Lycanthropes, les Sorciers, et le reste, auraient trouvés naissances en Mésopotamie lors de l'éveil de la race Humaine, ce qui fait de toutes les créatures des frères et sœurs.

Malgré cela, d'un point de vue religieux, les Faeries ont tous, ou presque, un point de vue différent. Certains pensent avoir éclos parmi les fleurs, d'autres pensent être nés de la main de Dieu, et d'autres encore pensent qu'ils sont nés d'un Feu sans fumée lorsque Dieu décida de sauver Ava, de la folie meurtrière de Caïn, lors de l'assassinat d'Abel.

Aux quatre coins du globe, ils ont tous une histoire, un passé dont on trouve des bribes dans les mythes et légendes. Ils viennent de tous les horizons, et ont tous un rôle à jouer.

III. Mode de vie.

Les Faeries sont nombreux, mais très loin d'approcher le nombre d'humains parmi lesquels ils cherchent à se fondre. Ainsi, ils sont là, partout dans le monde, voyageant entre la réalité commune et les divers plans féeriques. Mis à part les Changeling, les Banshees et les Incubes qui n'ont pas de plan féerique, les Faeries doivent être un peu plus de cinquante millions à travers le globe.

Ils ont un mode de vie très proche de celui des humains qui les entourent. Malgré le fait qu'ils aient leur propre religion, et leur propre vision des choses, ils sont très affectés par les Humains qui les entourent. Dans leur religion (que nous verrons plus bas), ils ont des prêtres, des oracles, mais leur appellation varie en fonction de l'endroit où ils se trouvent, n'hésitant alors pas à fréquenter les mêmes lieux de culte que les Humains, s’accommodant ainsi de la religion , des mœurs et des traditions locales (jusqu'à les féeriser). En d'autres mots, ils se fondent tellement dans la masse, que certains d'entre eux parmi les plus jeunes, ont tendance à en oublier leur véritable coutume/religion/tradition.

Dans le sud du monde, les Faeries sont particulièrement portés sur le Soleil et la Lune qu'ils vénèrent plus que tout, allant jusqu'à penser qu'il s'agit d'une source intarissable de leur propre pouvoir. Certains se sont vus perdre la capacité de la maîtrise du feu au profit de la lumière grâce à leur croyance profonde envers Dieu. Les Faeries, en Orient, sont appelés Djinns, en raison de l'importante population musulmane qui les appelle ainsi. Alors que dans le Nord du monde, les Faeries, notamment de Brocéliande sont plutôt orientés vers la Lune, qui, pour eux, est la représentation de l'espoir dans la nuit tombée, comme si la Lumière persisterait toujours même dans le noir abyssal.

Le plan féerique n'est pas épargné par tout cela, bien au contraire. Que vous alliez dans le plan féerique de Brocéliande, ou des Cinq rivières dans le Nord de l'Inde, vous ne verrez pas les mêmes choses. On dit alors que le plan féerique est malléable en fonction des croyances locales et des Faeries qui y vivent. Ils y accèdent par la volonté. Le plus souvent, il s'agit d'une cache pas plus grande qu'un entrepôt où les Faeries s'amusent, partagent, se cachent pour se protéger d'éventuels traqueurs. Il existe, cependant, des cités féeriques de par le monde. Elles sont peu nombreuses, et suivent toutes un système administratif qui leur est propre, malgré une religion commune (bien que différentes dans la pratique des rites).

Il s'agit là d'un retranchement, d'une cache qui leur est spécialement dédiée où jamais personne d'autres qu'un Faerie n'est rentré. Alors même si l'on en connaît l'existence, ils veillent à ce que cette loi soit appliquée par tous. Il s'agit là d'un moyen de protéger les leurs, et un Faerie est capable de mourir avant d'en dévoiler l'accès aux communs des mortels/immortels/créatures.
IV. Religion.

La religion n'est pas monnaie courante chez les Faeries, de façon générale. Seule une petite partie de cette importante famille s'est tournée vers Dieu, il y a de cela des millénaires. La façon dont ils le prient varie énormément d'un coin du globe à l'autre, pourtant, ils partagent la même religion, pensant alors que Dieu est à l'origine de tout, y compris d'eux-mêmes, qu'il aurait modelé au travers de flammes sans fumée en voulant réparer les erreurs de Caïn, en relevant Ava.

Ils ont de nombreux saints dont on retrouve quelques mentions dans chacune des religions que les Humains pratiquent. On trouve d'ailleurs, en fonction de l'endroit et de la prédominance religieuse géographique, des similarités avec les pratiques des Humains. Une manière comme une autre de se fondre dans la masse, même s'ils conservent leur propre religion. Pour eux, il n'y a pas autant de Dieu que les Humains le prétendent, il n'y en a qu'un seul. La seule chose qui diffère, c'est la façon dont ils le prient. Tant qu'ils n'auront pas compris-ça, les Humains continueront de se déchirer, de ne pas se comprendre et de se faire la guerre.

En plus de cela, les Faeries sont un peuple très festif, prompt à rire, à croire, à fêter. Ils célèbrent tout ce qui peut l'être, comme les saisons (dont certains en sont à l'origine afin de réguler le micro-cosmos de la Terre sans même s'en rendre compte), les fêtes des Humains, l'avènement de la vie, les pluies, les lumières, etc. etc. Chaque fête est particulière, possède sa propre signification. Elles ne se célèbrent pas toutes de la même manière. Certaines sont uniquement célébrées en famille, sobrement, autour d'un repas, d'une prière et d'échanges de cadeaux, ou autres joyeusetés.

C'est très certainement pour ça qu'on les trouve très enfantins. Ils feraient la fête tout le temps, ils croient en tout ce qui peut l'être et ils ont une imagination débordante.

Ils mangent très peu de viandes, ou de gras, préférant les fruits et les graines au reste. Leur corps assimile mieux ce genre de régimes que celui d'un être Humain lambda. Ils digèrent mal lorsque c'est trop riche, ou quand ils mangent beaucoup de viandes. Ils n'en mangent, d'ailleurs, que lors d'occasions spéciales comme certains Dimanche, les mariages, les fêtes, etc.



V. Plan Féerique.

Le Plan Féerique est, en quelque sorte, un monde alternatif au notre. Il est partout, mais ce dernier se trouve protégé d'un simple voile, qui, pourtant, protège ce plan depuis maintenant des millénaires. On ne sait pas son origine, on ne sait pas à quoi il sert. Certains Faeries pensent qu'il a pour fonction de protéger l'imagination, les rêves et les bons sentiments. En réalité, le plan féerique n'est qu'un refuge aux Faeries. Leur candeur, leur gentillesse et leur aura étant la source de leur traque pendant des siècles, ces derniers se retrouvent à n'avoir plus que ce seul moyen pour se sauver de potentiels traqueurs.

Le Plan Féerique varie en fonction de l'endroit où l'on se trouve, mais surtout, il n'est pas aussi étendu que l'est la Terre. L'architecture que l'on y trouve, l'étrange faune et flore qui s'y trouvent sont inspirées de ce qui se trouve de notre côté, bien qu'elles soient différentes (dans certaines régions du plan féerique, les plantes ne sont pas vertes, mais bleues (par exemple)). Il est parsemé, mais il n'est pas nécessaire de se trouver dans une zone géographique (mettons que vous êtes en Amérique, et que vous souhaitez rejoindre Brocéliande, vous n'avez pas besoin de vous rendre en Angleterre ou en France pour cela. Une simple pensée, la volonté de vous y rendre, et vous y voilà).  

Le Plan Féerique n'est pas tout rose. Et il n'est guère conseillé de s'y aventurer seul, tout du moins, en dehors des frontières bien définies (lorsque vous êtes dans une ville féerique, par exemple). Si les rêves, la bienveillance, le bonheur et la joie y sont constamment présents, il existe, ici et là, dans des endroits peu explorés, des horreurs et des créatures d'une rare violence. Les Faeries ne s'y aventurent pas, et très peu sont ceux à outre-passer cette loi.

Il existe, comme dit précédemment, des villes féeriques. Il y en a peu, mais elles sont d'une rare beauté et donnent l'impression d'être un bout de paradis sur Terre. Il y en a surtout dans le vieux-monde (du coin de l'Europe, d'Asie, d'Afrique), et on en compte une dizaine environ (les plus célèbres étant Byzance (Turquie), les Cinq Rivières (Penjab), Dunaj (Bavière) ou encore Brocéliande (Angleterre &France) car dans le nouveau monde (Amérique) le Plan Féerique est beaucoup trop sauvage, trop sombre, pour y être complètement exploité. On y trouve des caches, mais elles n'excèdent pas la taille d'un Entrepôt.

Chaque Faerie peut créer sa propre cache, permettant à qui il veut d'y accéder (la taille varie en fonction de son âge).

Seul le Petit-Peuple et les Faeries peuvent accéder à ce plan.

VI. Forces &Faiblesses.


→ Faeries.

Forces : Outre le fait qu'ils aient une beauté un peu plus prononcée que les Humains, ils ont une espérance de vie qui défie sans l'ombre d'un doute celles des Vampires ou encore de certains Lycanthropes. Ils vivent tant que la volonté de vivre est dans leur cœur, ou lorsqu'ils sont tués.
- Ils ont une force, une dextérité et une vivacité d'esprit qui dépasse clairement celles des Humains. Ils sont capables des plus belles prouesses physiques.
- Ils maîtrisent tous, plus ou moins, un élément (Eau, Terre &Air). Le Feu étant réservé aux Faeries vivant dans l’Hémisphère Sud du monde.
- Les Faeries qui sont tournés vers Dieu, qui croient en Dieu, qui sont persuadés d'être ses enfants, manipulent la Lumière (Soleil et Lunaire ainsi que les Ombres) et peuvent soigner (Plante, Humain, etc.) ou détruire. Leur imagination est leur seule barrière.
- Ils sont télépathes (et certains ne font pas la différence entre le parler et les pensées ce qui peut donner des situations amusantes).
- Ils peuvent se téléporter.

Faiblesse : L'Amour et les Sentiments. Ils en sont dépendant. Dépendant au point que ça peut changer leur comportement du tout au tout. Ils peuvent soulever des montagnes pour les gens qui l'aiment, comme ils peuvent se laisser mourir si la personne qu'ils aiment meurt. Ils découvrent leur âme soeur au toucher. Si de la caresse, de la lumière s'élève sous forme de poudre, de brumes, alors il s'agit là de la personne avec laquelle ils doivent vivre éternellement. La conquête de l'être aimé devient alors une obsession et ils ne pensent plus qu'à ça. Une fois que leur amour est consommé, ils se sentent comme complet, se qui augmente leur force considérablement. A contrario, tant qu'ils ne l'ont pas trouvée, ils sont normaux pour des Faeries).
- Ils font une espèce d'allergie au chocolat (Même effet que l'Alcool : Euphorie, etc. ). S'ils en consomment trop, ça peut les empoissonner (Vomissements, tremblements, etc.) et ils peuvent en mourir.
- Ils craignent le Fer.
- Une rumeur dit qu'ils ne peuvent manger du citron. Elle est tellement ancrée dans leurs mœurs, qu'ils en sont persuadés.



→ Banshee

Forces : Elles ont un désir insatiable de vengeance, et elles en veulent à la Terre entière.
- Manipulent le Vent.
- Peuvent bondir loin, et peuvent se déplacer en lévitant (Voler leur est possible).
- Un cri strident peut émaner de leurs lèvres. Plus il est puissant, plus il est mortel, plus il est destructeur.

Faiblesse : Elles sont très romantiques dans leur malheur.
- Créatures nocturnes.
- Perdent tout contrôle en présence de la personne qui a causé leur chagrin d'amour. Ils sont d'ailleurs les seuls à être immunisés à leur cri. Ils sont également les seuls à pouvoir briser leur malédiction.
-  Elles craignent la Lumière et le feu.


→ Korrigans.

Forces : Leur force majeure reste très certainement leur vivacité d'esprit. Ils sont capables de vendre un cheval à trois pattes en vous faisant croire que vous y êtes gagnant. Un brin manipulateur, ils sont pourtant très loyaux tant que l'on respecte les contrats passés avec eux. 
- Ils sont physiquement plus puissants que les Humains.
- Ils voient dans le noir comme en plein jour.
- Ils ont de beaux cheveux (lol).
- Ils sont particulièrement habiles avec la technologie, se qui laisse à penser qu'ils en sont les créateurs.
Faiblesse : Ils font très difficilement confiance, et ils ont tendance à passer à côté de beaucoup de choses dans la vie, comme l'amitié, l'amour, et la famille. Peut-être un peu paranoïaques et maniaques de contrôle, les Korrigans sont des créatures qui cachent un grand coeur, se protégeant alors avec des contrats magiques qui leur donnent une certaine forme d'ascendant sur vous.
- Leur neutralité peut être vue comme une mauvaise chose. Ils ne sont pas très aimés du Peuple Féerique.
- Ils ont le taux d'espérance de vie le plus bas chez les Faeries tant ils sont recherchés pour leurs capacités, mais aussi pour les meurtres sur les personnes qui ne veulent pas honorer un contrat.



→ Changeling.

Forces : Leur plus grande force est leur intelligence. Leur capacité à pouvoir se transformer en n'importe qui, en n'importe quoi (d'Humain) leur permet de se mêler aux humains sans la moindre difficulté, voire de prendre la vie de certains sans avoir ne serait-ce qu'une once d'hésitation. Ils sont mauvais, mais aspirent, eux aussi, au bonheur d'avoir une famille. Certains parviennent à prendre la vie de quelqu'un sans trop de difficulté et à vivre avec les Humains, mais ils finissent tous par mourir payant ainsi le prix du meurtre de la personne dont ils ont pris l'apparence (Ils n'ont pas de notion d'hétérosexualité ni d'homosexualité. Ils peuvent changer de sexe, etc. Leurs émotions, leurs sentiments sont tellement obscurs, même pour eux-même, que cela cache tout simplement un profond besoin d'attachement). 
- Leur intelligence. Ils peuvent tout faire (n'importe quel métier sans trop de difficulté).
- Leur capacité à changer d'apparence à volonté.

Faiblesse : Leur plus grande faiblesse reste leur nombre. Ils sont tellement sombres qu'ils sont incapable de se reproduire entre eux. La seule solution pour eux est d'enlever un enfant humain afin d'en faire l'un des leurs. C'est une faiblesse qui, à un moment donné de leur vie, peut avoir des conséquences énormes concernant leur survie.
- Leur action étant mal vue, mais surtout intolérable pour le plus grand nombre, ils sont traqués sans relâche et éliminés quais systématiquement. Les chasseurs les traquent mieux que quiconque, bien que les sorciers aussi n'en font qu'une bouché lorsqu'ils sont confrontés à eux.
- Le Fer révèle leur vraie nature (l'apparence avec laquelle ils sont venus au monde). Beaucoup de gens mettent un Fer à cheval sur leur porte. Ceci est l'un des nombreux moyens trouvés par les Humains pour éloigner les Changeling.
- Le Citron est, également, un révélateur de leur véritable nature (Vomissement, violentes douleurs aux cervicales, leur cœur qui semble sur le point d'exploser, puis ils reprennent leur véritable forme).


→ Incubes & Succubes.

Forces : La plus grande force des Incubes et des Succubes reste bien entendu leur beauté profondément ténébreuse. Le genre de beauté qui ne peut laisser personne indifférent. Ils sont incroyablement beaux, et généralement, ils ont tout ce qui va avec : Un beau métier, une belle maison, et ils sont célibataires. En quelques mots : Un rêve pour toutes et tous.
- Ils maîtrisent le feu.
- Ils sont séducteurs et manipulateurs.
- Faire l'amour, pour eux, est comme une force, puisqu'ils s'en nourrissent. Disons que ça les maintient en très bonne forme physique. C'est un besoin qu'ils ont. Mais c'est aussi une faiblesse.

Faiblesse : Bien que foncièrement mauvais (bien qu'il y ait toujours des exceptions), ils ont des faiblesses.
- Faire l'amour, pour eux, est une force. Ceci étant, s'ils ne le font pas assez souvent, leur force s'amenuise, au point de ne plus pouvoir utiliser leur pouvoir, leur faisant perdre de leur superbe.
- Leurs talents de séduction ne valent rien face aux autres Faeries, Vampires et Lycans.




_________________



- FAIRY QUEEN -
(merci silver lungs.)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

THE SMALL FOLK ★ Faeries.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» And what's small turn to a friendship. [pv Aaron]
» Hermione ▬ It's a small crime and I've got no excuse
» Blaze - Keep a little fire burning; however small, however hidden. || 14/07
» 6 Worst Fast-Food Burgers (and What You Should Eat Instead!)
» Obama-Hillary et le débat démocrate en Pennsylvanie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blue Moon. :: Blue Moon. :: the July 4th 1776 . :: Annexes.-