Partagez | 
 

 Grayer - Paint in Black

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar




Date d'inscription : 27/09/2014
Messages : 8
RP Libre : pas encore ;) patience


En savoir plus


MessageSujet: Grayer - Paint in Black    Dim 28 Sep - 11:56



     
    Grayer Amaury de Saint-Saëns


         
    Propriétaire d'un Night-Club privé

         
    ★ 27 ans, né à la Nouvelle-Orleans, French Quarter, Louisiana.
          ★ NATIONALITE : Américaine, en dépit de fortes origines françaises ; il pourrait avoir la nationalité française mais ne l'a jamais demandée.
          ★ CARTE VERTE: oui ◻ non
          ★ JE VIS A : Manhattan, Upper East Side, dans un loft immense au sommet d'une tour qui l'est tout autant. L’ascenseur du bâtiment donne tout droit dans son appartement mais nécessite un code pour son utilisation, il serait quand même dommage de se laisser déranger par n'importe quel opportun. Bien entendu, il a son propre majordome et son service d'étage, mieux qu'à l'hôtel !
          ★ MON MOYEN DE TRANSPORT PREFERE DANS NYC : Tout dépend du moment de la journée et de la circonstance. Pour ses rendez-vous d'affaires, il se fait conduire par son chauffeur personnel, à bord de sa limousine cadillac noire, vitres teintées et portes blindées. Pour ses virées en ville en solitaire, il préfère sa Ford Mustang Shelby GT500 noire et orange. Pour ses parties de chasse, comme il aime à les appeler, il préfère être à pied voire à moto (une Honda 600CBR blanche et bleue). Il a bien d'autres véhicules dans son garage, mais ces trois-là sont ses favoris.
═══════════════════════════════════════════════
     
      ═══════════════════════════════════════════════

     
    I ♥ NEW YORK


         
    I don't know why I instigate and say what I don't mean.

         
    ★ MY FAVORITE SPOT : Le muséum d'histoire naturelle. Il y passe au moins une fois par semaine et en est d'ailleurs un des plus généreux mécènes ; il adore cet endroit sans parvenir à expliquer pourquoi, il peut y passer des heures sans bouger, en admiration devant un squelette de dinosaure ou autre étrangeté.
          ★ NEW YORK, JE T'AIME : les hotdogs à n'importe quelle heure, la vue depuis son loft, les lieux hyper fréquentés qui le disputent aux lieux déserts, le cosmopolitisme, le nombre impressionnant de créatures à chasser, la discrétion de la nuit, le prestige du jour, Time Square.
          ★ NEW YORK, MOI NON PLUS : la puanteur des rues, le bruit de la ville, la mauvaise humeur des passants toujours pressés, le métro, les taxis omniprésents, les femmes trop entreprenantes, les soirées en solitaire.
          ★ MA DERNIERE SORTIE : Etrangement, sa dernière sortie n'a rien de très excitant pour un mondain tel que lui. En effet, il s'est rendu à l'Orphelinat Ste Marie des Coeurs, établissement duquel il siège au Conseil d'Administration. Il s'y rend tout de même un peu trop souvent pour l'exercice de cette simple fonction, à croire qu'il s'y cache autre chose.
          ★ LA MEILLEURE ASSIETTE : Le restaurant Masa, près de Central Park, un restaurant de sushi, réputé comme étant le meilleur de la ville. Il y va souvent seul, n'y invitant que quelques rares personnes (surtout au prix du menu). C'est son petit repère secret dans lequel il a ses habitudes.

     
    ME, MYSELF & I


         
    I don't know what's worth fighting for or why I have to scream.

          COMBATIF SANG-FROID FIER CYNIQUE SECRET VINDICATIF TÊTU
         
    ★ TOUT CE QUE J'AIME : ses armes, ses voitures, les œuvres d’art hors de prix, les fringues, tout ce qui est apparence le jour, tout ce qui est sueur la nuit, les coups de feu, les combats, la nuit, les soirées endiablées dans lesquelles on peut tout oublier, son fils Camille, le souvenir de Moira, le croissant de lune des Saint-Saëns, sa mission de chasseur, ses tatouages, sa cicatrice, les courbatures après une nuit de chasse, l’adrénaline, le sang des autres.
          ★ TOUT CE QUE JE DETESTE : le poids parfois trop lourd de son nom, être le dernier des siens, les responsabilités, les lycans, perdre et hésiter à s’en relever, l’odeur de la mort, les profiteuses qui n’en veulent qu’à son argent, ces femmes trop belles pour être vraies, les faux sourires et les faux semblants, la magie sous toutes ses formes, les contrariétés, les grains de sable dans ses plans.

     




     


Dernière édition par Grayer de Saint-Saëns le Ven 17 Oct - 8:52, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar




Date d'inscription : 27/09/2014
Messages : 8
RP Libre : pas encore ;) patience


En savoir plus


MessageSujet: Re: Grayer - Paint in Black    Dim 28 Sep - 11:57


    Try Me


    Il sourit rouge et me parle gris, je fais semblant d’avoir tout compris.


    ★ En novembre prochain, c'est les élections...

    ... et ?
    ◻ c'est même le 5 novembre prochain !! Tu sais pas pour qui voter ? Tiens prends un tract !!!
    ◻ Sans dé-co-nner !!! C'est pas comme si on nous en rebattait les oreilles à longueur de journée. Bientôt on en parle plus que du Superball...
    ◻ ah bon ? on vote pour quoi déjà ?
    ◻ oui je sais et non merci ça ira pour le tract.

    ★ Pour aller à l'ouverture du nouveau club so hip à l'autre bout de la ville ...

    ◻ vous prenez le taxi.
    ◻ vous attendrez un jour où vous vous trouverez dans le coin.
    ◻ vous adoptez la Green Attitude et y allez à vélo ou à pied.
    ◻ vous passez votre tour, c'est pas votre truc.
    vous êtes sur la liste VIP donc vous hésitez encore entre la limousine et le jet privé

    ★ Au petit déjeuner ...

    ◻ vous prenez votre temps.
    ◻ vous n'avez pas le temps.
    ◻ pancakes, oeufs, bacon, sirop d'érable au minimum, c'est qu'il me faut du solide vu mes activités.
    ça dépend de la carte du Starbuck en fait.
    ◻ un café/ un thé, ce sera tout.
    ◻ si y a un Burger King ou un McDo pas trop loin de l'endroit où je me suis échoué(e) je suis partant(e)

    ★ C'est bientôt Halloween...

    Belle nuit de chasse en perspective...
    ◻ Comment aurais-je pu l'oublier... la pire nuit de l'année.
    ◻ Oui oui Halloween et sa ribambelle de mioches qui courent entre les pattes des gorgones et des rougarous en braillant "des farces ou des bonbons"... grrrr
    ◻ On peut jamais être tranquille de toute façon...
    ◻ Oui et dans un mois c'est Thanksgiving et encore un mois après Noël... jour de l'an... Saint-Valentin... Pâques chez mamie... bref.
═══════════════════════════════════════════════

═══════════════════════════════════════════════
    Diary of Grayer


    Chapter 0ne : About the Saint-Saëns’ Family

    La famille Saint-Saëns est, comme son nom le laisse deviner, une famille d’origine française, faisant à l’époque partie de l’aristocratie Languedocienne. Rien ne prédisposait les nobles Saint-Saëns à se tourner vers l’art difficile de la chasse aux loups, si ce n’est cet événement étrange qui perturba la vie de leurs campagnes à l’orée du XVIII : la bête du Gévaudan. Le chef de famille de l’époque, un prénommé Clovis, entreprit de débarrasser son domaine de cette créature qu’on disait monstrueuse et qui se repaissait des troupeaux et des bergers, laissant derrière elle un carnage de sang et de viscères. Lors d’une de ses battues de chasse visant à débusquer l’animal, Clovis fut tué par celui-ci, sous les yeux de son fils aîné, Eudes, qui prétendit par la suite, avoir vu le loup prendre une forme humaine et disparaître dans les bois. Eudes, traumatisé par cette vision, ne put plus jamais chasser et ce fut le second fils, Daniel, qui prit de sa responsabilité de faire disparaître ce qu’on appelait le lycanthrope, « celui qui prend la forme du loup ». Il se plongea dans de profondes et sérieuses études des manuscrits les plus anciens sans rien trouver qui ne lui permettent de savoir avec précision comment le vaincre. Sa découverte se fit par un hasard total lorsque, tombant nez à nez avec la bête, laquelle lui avait sauté dessus pour lui lacérer la gorge, elle recula en couinant, vraisemblablement brûlée par le médaillon d’argent aux armes de sa famille, un croissant de lune. Etonné, il se saisit de l’objet qui l’avait sauvé et, le sceau brûlant se grava au creux de son poignet, en une marque blanchâtre, une tâche de naissance que ses héritiers ont conservé depuis. Fort de cette information cruciale, Daniel de Saint-Saëns réussit enfin à tuer le lycanthrope et écrivit un ouvrage extrêmement détaillé et précis sur les loups-garous, leurs habitudes et leurs modes de vie, après avoir parcouru l’Europe entière à la recherche d’autres spécimens, une « bible » qui se transmettra à sa mort à ses descendants. De père en fils, ils entreprirent de débusquer et de débarrasser la Terre de ces créatures impies, persuadés qu’ils étaient, que Dieu leur avait confié cette mission en personne. D’années en années, ils parcoururent le continent, rencontrèrent bien d’autres meutes et d’autres chasseurs, accumulant les connaissances qu’ils consignèrent précieusement dans leur fameux « Codex », comme ils en étaient venus à le nommer. A l’aube de l’indépendance des Etats-Unis, une partie de la famille émigra vers le continent américain, en quête d’aventures et de renouveau. Leur nom se fit plus discret, bien qu’il fût encore associé, parmi les autres cercles de chasseurs et parmi les loups, aux lycanthropes et à leur mort. Arrivés aux Etats-Unis, les quelques membres de la famille Saint-Saëns qui avaient émigrés mirent en place un nouveau système, basé sur une hiérarchie par l’âge, avec un « Conseil des Anciens », constitué de cinq personnes parmi les plus révérées et dont les décisions feraient foi. Loin de se vouloir discrets, ils entendaient au contraire que leur nom soit synonyme de peur et de mort pour les lycanthropes, en majorité. Bien entendu, ils avaient, au cours de leurs aventures, eu l’occasion de supprimer d’autres créatures, mais ils n’en faisaient pas une priorité, tant que ces dernières avaient le bon sens de les laisser en paix.
    Chapter tw0 : Je suis la courbe bleue tangible, je suis l’herbe puis le vent.


    C’est dans ce contexte particulier que naquit Grayer de Saint-Saëns, fils de Baptiste de Saint-Saëns et d’Aubree Winterfield, et son frère jumeau, Murron, en plein cœur de la Louisiane. Il était de fait avéré que les bayous marécageux regorgeaient de loups et que c’était le paradis des chasseurs, comme l’appelait son père. Sa mère, elle était loin d’être de cette trempe et bien qu’elle n’en ignorât rien, elle préférait fort ne pas se mêler de ces histoires de chasse aux créatures surnaturelles, se complaisant dans la sécurité de leur foyer. Très tôt, comme le veulent les traditions chasseresses, on les entraîna à l’art rigoureux et difficile de la chasse aux loups, leur en apprenant les ficelles jusqu’au plus petit rouage pour que jamais ils ne soient surpris par une parade quelconque. Tirant une force supplémentaire de leur gémellité extrêmement complice, on leur apprit à se battre en duo, l’un finissant les actions que l’autre avait commencé, l’autre enchainant les parades sur un simple regard de son jumeau, capables de se comprendre sans avoir à se parler. A l’âge de 13 ans, on les envoya sur leur première chasse en solitaire, visant à abattre une jeune louve isolée de sa meute. Ils s’acquittèrent de leur mission avec brio et furent officiellement intronisés au sein du clan des Saint-Saëns, leur appartenance se traduisant par un tatouage en forme de demi-lune que Grayer choisit de porter derrière l’oreille droite tandis que Murron le désira au creux de l’épaule. Les jumeaux Saint-Saëns, devinrent en quelques années, fort connus dans leur profession et ce malgré leur jeune âge, faisant la fierté de leur clan et de leur père qui ne se montrait jamais assez prolixe quant aux prouesses de ses fils. Il y avait, certes, quelque chose d’impressionnant à les voir revenir chez eux, le visage fermé, le regard dur et couverts de sang, au retour d’une chasse, deux spectres totalement identiques et porteurs de mort.

    Ce ne furent que huit longues années plus tard que le destin des « Jumeaux Chasseurs », comme on les surnommait, prit un tragique tournant. Lors d’une énième partie de chasse, ils tombèrent dans un guet-apens bien organisé de la part d’une meute qu’ils avaient clairement sous-estimée et ils eurent beau se battre comme des diables, Murron fut mordu à l’épaule par l’un d’entre eux. Les jumeaux ayant réussi à en abattre quelques-uns et leur pugnacité ne faillant pas, la meute battit rapidement en retraite, laissant les deux frères au milieu d’une clairière, Grayer couvert du sang des loups et de celui de son frère, agenouillé aux côtés de Murron qui était déjà tombé à terre. [color=firebrick}« Tu dois le faire et tu le sais, mon frère. »[/color] avait faiblement murmuré le blessé, glissant son arme dans la main de son jumeau et lui faisant refermer le poing sur la crosse. Grayer avait pleuré pour la première fois de sa vie, pleuré pour son frère qui devait mourir ou se transformer et chacun connaissait les positions des Saint-Saëns sur ce point. Tout mordu devait être abattu et c’était sans nul doute parce que Murron n’avait pas la force de le faire lui-même, sinon il aurait sans doute mis fin à ses jours de sa propre main. Grayer n’avait pas détourné le regard quand il avait posé le canon de son arme sur le front de son frère, mais il avait fermé les yeux, juste avant de tirer. Ce soir-là, les jumeaux Saint-Saëns disparurent et Grayer rentra seul chez eux, sous le regard horrifié des membres de sa famille. Il n’eut rien à expliquer, la mort, aussi horrible et douloureuse soit-elle, faisait partie de leur quotidien et chaque chasseur savait qu’il était susceptible de ne pas revenir, quand il partait en chasse. Le jeune homme jeta ses armes, ses tenues, tout ce qui faisait de lui un chasseur, avant de se faire tatouer un second croissant de lune, exactement à l’endroit où Murron avait le sien et de disparaître sans un regard en arrière. Ses parents menacèrent de le déshériter, de le rayer de la famille mais rien n’y fit, Grayer avait choisi sa voie et elle ne comportait plus les notions de chasse. Avec son frère s’était envolé une partie de lui-même et il refusait de connaître à nouveau la douleur de perdre dans ces circonstances, quelqu’un qu’il aimait.

    Chapter thr3e : Le ciel se couche sur ta peau de louve...


    C’est donc à 21 ans que Grayer quitta les siens pour s’installer à New-York, une grande ville sans marécage où il doutait que les loups furent nombreux, ce qui avait grandement motivé son choix. Sans un sou en poche et les mains vides, il avait trouvé un modeste emploi de serveur dans un dinner en périphérie de la ville, qui lui avait permis de se louer une petite chambre de bonne d’autant plus modeste sous les toits d’une vieille bâtisse. Un peu plus tard, il eut l’occasion de faire des photos de charme pour un magazine féminin de bas étage et c’est à cette époque qu’il rencontra Moira, celle qui allait devenir sa femme. Moira était photographe freelance, elle avait des yeux d’un vert profond et un sourire à faire tomber les anges ; malgré ses airs de bad boy macho, Grayer avait tout de suite succombé à ses airs de princesse. Il lui avait fait la cour pendant des mois avant qu’elle daigna accepter le moindre rendez-vous et il lui fallut bien quelques mois de plus avant qu’ils ne passent leur première nuit ensemble et qu’ils ne deviennent officiellement un couple. Moira fit jouer ses relations pour permettre à Grayer de décrocher de plus gros contrats qui l’amenèrent à faire la couverture de grands magazines, de nombreux spots publicitaires et apparitions télévisées. Il devint, en quelques années, l’un des visages chouchous de New York et l’un des comptes en banque les plus fournis. Il épousa Moira en grande pompe, rendant folles de jalousie des centaines de femmes qui ne rêvaient que de ses courbes parfaites, et elle lui donna le bonheur d’être père moins d’un an plus tard, un petit garçon qu’ils prénommèrent Camille, en hommage aux origines françaises de Grayer. Ce dernier cessa d’ailleurs ses activités dénudées, préférant investir l’argent gagné dans des affaires plus rentables qui lui permettraient de ne plus avoir à vendre son corps pour vivre. La vie bien rangée et plus du tout sulfureuse du mannequin désintéressa très rapidement les foules et il lui fallut moins de temps pour retomber dans un anonymat relatif qu’il ne lui en avait fallu pour se retrouver au sommet, ce qui n’était pas pour lui déplaire, bien au contraire.

    Toutefois, une fois encore la vie n’allait pas être tendre avec Grayer. Alors que tout lui souriait, se produisit un événement tragique, qui acheva de ruiner sa vie heureuse et insouciante. Un soir qu’il rentrait chez lui, il retrouva, sur le beau sol en parquet qu’elle avait choisi, le corps de Moira, ou du moins ce qu’il en restait puisque l’ensemble n’était plus qu’un amas de bouillie sanguinolente. Aussitôt, il se précipita dans la chambre de Camille, son fils, des hauts le cœur à l’idée d’y retrouver la même scène d’horreur mais l’enfant dormait paisiblement dans son berceau. Personne ne l’avait touché à l’exception… d’un croissant de lune dessiné au feutre rouge sur sa joue de nourrisson. Un froid glacial s’empara de son être tout entier, une colère sourde aussi de voir que ses vieux démons avaient fini par le retrouver jusqu’ici. Etait-ce son nom, sa gueule placardée un peu partout sur les murs du pays qui avaient trahi son ancien statut ? Il l’ignorait mais les coupables ne faisaient aucun doute, c’était une mise en scène de loup. Il ne lui fallut que quelques minutes pour contenir sa rage, renouer avec le clan des Saint-Saëns et redevenir un chasseur, assoiffé de vengeance. Afin de protéger son fils unique, il le plaça dans un orphelinat, veillant à ce qu’il ne manque de rien et lui rendant visite plusieurs fois par semaine, un secret extrêmement bien gardé, pour la sécurité de l’enfant, quand bien même le cœur de Grayer meurt un peu plus chaque fois qu’il repart sans lui de l’institution. L’année suivante, il inaugura sa propre discothèque qui devint rapidement une référence en matière de nuits folles, et qu’il baptisa le « Wolfsbane », une déclaration de guerre quasiment ouverte à ses ennemis de toujours. Et que les choses soient claires, il n’en épargnera aucun…



    ══════════════ Venez voir qui se cache derrière Grayer ☈





Dernière édition par Grayer de Saint-Saëns le Ven 17 Oct - 8:40, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar




Date d'inscription : 27/09/2014
Messages : 29
Localisation : Harlem River, Bronx.
Humeur : Lunatique.


En savoir plus


MessageSujet: Re: Grayer - Paint in Black    Dim 28 Sep - 14:25

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar




Date d'inscription : 18/09/2014
Messages : 36


En savoir plus


MessageSujet: Re: Grayer - Paint in Black    Dim 28 Sep - 18:23

Yeeeeah un chasseur Cool bienvenu àvec ce perso cheers

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar




Date d'inscription : 16/09/2014
Messages : 11


En savoir plus


MessageSujet: Re: Grayer - Paint in Black    Dim 28 Sep - 20:00

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar




Date d'inscription : 27/09/2014
Messages : 8
RP Libre : pas encore ;) patience


En savoir plus


MessageSujet: Re: Grayer - Paint in Black    Ven 17 Oct - 8:52

Merci à tout le monde ! :3 Quinze ans plus tard j'ai fini ma fiche (petits soucis d'ordi' Smile ) !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Hand of the Damned Queen


Date d'inscription : 09/08/2014
Messages : 23


En savoir plus


MessageSujet: Re: Grayer - Paint in Black    Sam 18 Oct - 9:45

Pfioouu, j'aime !
Je te valide, un ennemi des lycans ne peut qu'être mon ami ! I love you

Va falloir qu'on réfléchisse à ce qu'on pourrait avoir comme lien, j'ai des idées qui fusent vis à vis d'Emir et le clan de Grayer ! Pour Nihaal, c'est différent, vu qu'il est un Djinn et qui sont des créatures bénéfiques. Enfin à voir !

Quant à Shahine, c'est un sorcier qui aime la magie et qui aimerait que tout le monde reconnaisse les sorciers non pas comme des monstres mais comme des gens normaux. Ca risque d'être drôle tiens !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





En savoir plus


MessageSujet: Re: Grayer - Paint in Black    

Revenir en haut Aller en bas
 

Grayer - Paint in Black

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» PAINT IT BLACK [01/02, 18:50]
» paint in black ♠ ABEL ♥
» paint it black (+) lucrezia
» Paint it black || Lien Arzhel
» New codex black templar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blue Moon. :: Welcome to the Universe. :: Id Card.-